jeudi 10 septembre 2009

"Quiconque insulte ta Patrie, insulte ta mère..."

Voici l'exergue publié au début du livre Le Livre d'OR PM Para...

"Vois-tu, rapelle-toi le bien : quiconque insulte ta Patrie, insulte ta mère. Et si l'on insultait ta mère, tu serais comme un petit lion, je te connais bien. Quiconque te prend un concitoyen par la force des armes te vole un frère, et ton devoir est de tout préparer pour sa délivrance, si tu n'es pas assez fort pour le défendre. Il y a plus : de même que ta famille tout entière te doit être la plus chère qu'un seul de ses membres, de même tu dois chérir ta patrie, qui est ta grande famille, plus que ta famille elle-même. Et la loi militaire a raison de t'enlever à ta mère pour te donner à ta Patrie. Ta mère pleure, et nul ne pourrait l'en blâmer, mais elle doit reconnaître que le sacrifice est juste
(Paul BERT, l'Instruction civique à l'Ecole, Paris, Picard Bernheim, 1883)
Paul Bert a été Ministre de l'Education Nationale...
Belle Epoque!!!

Biographie de Paul Bert

Professeur de physiologie à la Sorbonne, membre de l'Académie des sciences, il a été député républicain, ministre de l'Instruction publique et des Cultes du gouvernement Gambetta de novembre 1881 à janvier 1882, et résident général au Tonkin et en Annam. Les actions politiques de Paul Bert portent essentiellement sur trois sujets : l'Instruction publique, son domaine de prédilection, les cultes et les colonies. Il a été avec Jules Ferry le père fondateur de l'école gratuite, laïque et obligatoire. Mais le savant est mieux connu de nos contemporains que l'homme politique dont l'action dans le domaine de l'instruction a été sans doute occultée par celle de Ferry. Il existe ainsi une certaine 'rivalité' entre Ferry et Bert. Il a été membre de plusieurs sociétés de libres penseurs dont la plupart sont créées au début des années 1880 comme l'Union de propagande anticléricale qui regroupe des athées matérialistes tels que Maria Deraismes ou Victor Schoelcher. Les funérailles nationales civiles de Paul Bert provoqueront un scandale chez les cléricaux, comme celles d'Edgar Quinet, de Gambetta ou de Victor Hugo. Paul Bert est un libre penseur parce qu'il est, selon la formule d'Albert Bayet, un "partisan du libre examen de tout". C'est donc essentiellement à la lutte contre le cléricalisme et à l'instauration de la l'école laïque que Paul Bert a consacré ses actions politiques.

1 commentaire:

Ancien prémilitaire parachutiste a dit…

Ce type de reflexion est-il encore aujourd'hui d'actualité ?

Vu les temps, ce n'est peut-être pas si sûr...

La République à bien changé!!!

Et l'Ecole encore plus !
Quel enseignant aurait le courage de parler de patrie aujourd'hui ?
Sans se faire taper sur les doigts par son syndicat ?